Étudier en Espagne : quelles sont les démarches ?

étudier en Espagne
étudier en Espagne

Tu souhaites étudier en Espagne après ton bac, mais tu ne sais pas quelles sont les démarches à suivre ? Cet article t’aidera à y voir plus clair… en plus, la plupart des informations que tu y trouveras ont été renseignées par des étudiants qui font actuellement leurs études à Valencia !

Comment s’inscrire à l’université en Espagne ?

Pour étudier en Espagne, tu dois obligatoirement posséder l’autorisation appelée « Credencial de Acceso », tu peux en faire la demande de février à novembre via l’Universidad Nacional de Educacion a Distancia.

Ces documents te seront demandés :

  • Une copie de ta carte d’identité ou de ton passeport
  • Une copie de ton diplôme certifiée par l’ambassade d’Espagne
  • Une copie des notes reçues les deux ou trois dernières années
  • Un justificatif du règlement de la demande Credencial
  • Une preuve de paiement s’il n’a pas été fait en ligne

Tu peux obtenir l’autorisation ici : «  Credencial de Acceso ».

Comment te préinscrire à l’université ?

Après avoir accompli les démarches pour le Credencial, tu dois te préinscrire à l’université de ton choix. Nous te conseillons de le faire au mois de mars pour la rentrée de septembre.

Une somme d’environ 1200 euros te sera demandée (montant pour la Universidad Europea Valencia en kinésithérapie par exemple). Ce prix comprend la préinscription, les frais de dossier et la réservation de ta place.

Enfin, selon ce que tu souhaites étudier et l’université choisie, tu devras passer ce qu’on appelle la « selectividad ». Il s’agit d’une épreuve écrite qui a lieu de juin à septembre composée de différentes branches :

  • Langue espagnole et littérature
  • Langue étrangère
  • Matières diverses : mathématiques, biologie, technologie industrielle, arts, …

Épreuve de spécialité (elle n’est pas obligatoire, mais te permet d’augmenter ton résultat final, tu peux choisir entre 4 matières en lien avec tes études ; phase importante si tu souhaites poursuivre des études de médecine par exemple).

Conditions supplémentaires d’inscription

Tu devras aussi passer le DELE (Diploma de Español como Lengua Extranjera) car les universités demandent que tout étudiant ait au moins le niveau B1. Le DELE est payant (de 90 et 200 euros) et te permettra d’évaluer ton niveau d’espagnol :

  • DELE A1 : débutant
  • DELE A2 : élémentaire
  • DELE B1 : pré-intermédiaire
  • DELE B2 : intermédiaire
  • DELE C1 : avancé
  • DELE C2 : maitrise

Néanmoins, elles ne sont pas totalement fermées au fait d’accueillir ceux qui possèdent un niveau plus faible. Dans ce cas, certaines organisent un examen d’entrée à la place.

La nota de corte, c’est quoi ?

La nota de corte est une note qui peut changer en fonction de la filière (ou des années) et qui te permet d’accéder à la filière que tu as suivie auparavant. L’Espagne exige que ses étudiants obtiennent une note supérieure à celle-ci.

Comment faire reconnaître ton diplôme en France ?

À la fin de tes études, si tu souhaites travailler en France, selon que la profession soit réglementée ou non, ou que ce soit un diplôme d’enseignement sportif, il y aura quelques divergences pour faire valider ton diplôme :

  • Profession non réglementée : ton futur employeur évaluera tes qualifications et ton niveau professionnel et peut te demander de fournir une attestation de comparabilité.
  • Profession réglementée : voici les conditions pour le faire reconnaître en sachant qu’il existe les professions libérales/ offices ministériels (avocats, architectes, médecins, …) et les professions commerciales/artisanales (mécaniciens, coiffeurs, …) ;
  • Diplôme d’enseignement sportif : tu peux demander sa reconnaissance via l’Arquedi

Homologuer ton diplôme dans le paramédical

Si tu as suivi une des disciplines citées ci-dessous, tu devras certainement réaliser un stage ou une épreuve d’aptitude avant d’avoir accès à ton métier :

  • Aide-soignant
  • Ambulancier
  • Audioprothésiste
  • Auxiliaire de puériculture
  • Conseiller en génétique
  • Diététicien
  • Ergothérapeute
  • Infirmier
  • Manipulateur en électroradiologie médicale
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Opticien-lunetier
  • Orthophoniste
  • Orthoptiste
  • Pédicure-podologue
  • Préparateur en pharmacie et préparateur en pharmacie hospitalière
  • Prothésistes et orthésistes pour l’appareillage des handicapés (orthoprothésiste, podo-orthésiste, oculariste, épithésiste, orthopédiste-orthésiste)
  • Psychomotricien
  • Radiophysicien
  • Technicien de laboratoire médical

Permis de séjour

Le NIE est un document qui te permet de séjourner en Espagne pour une durée supérieure à 3 mois. Notre cabinet de conseil afin de l’obtenir dans les plus brefs délais (en tenant compte que cela peut prendre jusqu’à plusieurs semaines).

Université publique ou privée

Universités publiques :

Les universités publiques sont plus difficiles à intégrer, car elles demandent généralement un examen d’entrée appelé « EvAU » et selon l’option choisie, votre place n’est pas garantie. L’avantage est que la prise en charge des étudiants étrangers est faite par l’État.

Universités privées :

Le système des établissements privés espagnols est comparable aux systèmes anglo-saxons et américains et certaines familles épargnent le plus tôt possible pour permettre à leurs enfants de pouvoir y étudier. L’avantage est que tu auras droit à de nombreux cours pratiques.

Attention : vérifie l’autorisation officielle accordée par l’Etat espagnol qui permet de délivrer des enseignements conformes à l’obtention de crédits (ECTS) qui permettront l’obtention de diplômes reconnus. La mention « Ley orgánica de Universidades » accompagné d’un numéro et d’une date sont obligatoires sur les documents que tu recevras.

Si tu n’as pas accès à ces informations, demande-les, car si tu ne les obtiens pas, tu ne pourras sûrement pas exercer ton métier.

Comment financer tes études en Espagne ?

Les bourses d’études

Renseigne-toi auprès de l’Ambassade d’Espagne, du ministère espagnol de l’éducation ou auprès de l’université car ils peuvent t’offrir une bourse. Celle-ci couvrira les frais d’études, les frais de logement ou encore les frais de subsistance en Espagne, à voir selon le montant et les conditions.

Si elle t’est refusée, tu seras contraint de trouver un autre moyen de subvenir à tes besoins.

Les jobs étudiants

Travailler comme étudiant est une bonne solution si tu souhaites avoir des revenus. D’ailleurs, tu ne devrais pas avoir de mal à en trouver : que ce soit dans un magasin, dans des bars ou restaurants… il y a plusieurs solutions et tu peux travailler jusqu’à 20h par semaine.

En résumé, veille à obtenir les papiers nécessaires en tenant compte des exigences de l’établissement que tu as choisi, mais surtout des délais… Ensuite, n’oublie pas de te renseigner en vue d’obtenir une bourse d’études, car autant en profiter si tu y as droit.

Encore un grand merci aux étudiants qui ont répondu à nos questions afin de rédiger cet article ! N’hésite pas à nous dire ce que tu en as pensé en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.